Spida
schmuckelement

Nombreuses possibilités de soutien par l’AI

L’assurance-invalidité (AI) recèle bien davantage que « seulement » une rente. L’objectif suprême de l’AI est de maintenir le poste de travail existant avec des moyens préventifs et de réadapter les personnes avec restrictions de prestations. Conformément au principe de « la réadaptation avant la rente », l’AI propose également un large éventail de mesures telles que le coaching professionnel et la reconversion.

Nous avons rassemblé pour vous les informations les plus importantes dans le domaine des prestations AI afin de vous donner la meilleure vue d’ensemble possible:

Détection et intervention précoces

La capacité de travail peut être restreinte pour des raisons médicales. S’il existe un risque que ces restrictions persistent pendant une période prolongée, l’office AI doit être contacté le plus tôt possible – sous la forme d’une détection précoce.

La phase d’intervention précoce commence par une demande AI. L'objectif est de prendre des mesures rapides pour contrer une détérioration de l’état de santé de la personne concernée ou pour l’empêcher d’abandonner entièrement ou partiellement le processus de travail.

Vous trouverez des informations plus détaillées sur les deux moyens préventifs dans le mémento Détection et intervention précoces.

Indemnité journalière d’invalidité

Pendant les mesures d’enquête et de réadaptation de l’AI, des indemnités journalières sont versées en complément. Elles sont destinées à garantir la subsistance des assurés et des membres de leur famille pendant le processus de réadaptation.

Un droit aux indemnités journalières naît au plus tôt après l’accomplissement de la 18e année et s’éteint à la conclusion des mesures.

Il n’est pas nécessaire de demander les indemnités journalières. Les offices AI examinent automatiquement le droit à la prestation en rapport avec l’octroi de mesures de réadaptation. Le versement des indemnités journalières est effectué par les caisses de compensation AVS.

Les indemnités journalières de l’AI sont considérées comme revenu et soumises à cotisation, contrairement aux indemnités journalières de maladie et d’accident. Cela signifie que le versement est effectué sous déduction des cotisations légales.

Le droit aux indemnités journalières AI existe par jour civil. Le versement a lieu à terme échu, c.-à-d. p. ex. début juin pour le mois de mai.

Vous trouverez des indications sur les conditions du droit à la prestation, les types d’indemnités et d’autres informations dans le mémento Indemnités journalières de l’AI

Rente d’invalidité

Les assurés qui, pour des raisons de santé, sont partiellement ou totalement restreints dans leur activité lucrative ou dans leur domaine d’activité antérieur (p. ex. dans le ménage) ont droit aux prestations de l’AI. La restriction de l’état de santé doit être permanente ou durer longtemps (au moins un an).

Le droit à une rente n’existe que si la capacité de gain ne peut être rétablie, maintenue ou améliorée par des mesures de réadaptation raisonnablement exigibles.

Demande de prestations AI
Les prestations AI doivent être demandées le plus vite possible auprès de l’office AI de votre canton de domicile au moyen du formulaire de demande.

Vous trouverez des indications sur les conditions du droit à la prestation, le calcul de la rente et d’autres informations dans le mémento Rentes d’invalidité de l’AI.

Allocation pour impotent

L’allocation pour impotent a pour but de permettre aux personnes handicapées de vivre de manière indépendante. Cette prestation sert à couvrir les frais de l’assuré qui, en raison d’une atteinte à la santé, doit recourir à l’aide régulière de tiers pour accomplir les actes de la vie quotidienne, pour faire face aux nécessités de la vie ou pour entretenir des contacts sociaux. Le montant de l’allocation varie en fonction du degré d’impotence et diffère selon que l’assuré réside dans un home ou vit à domicile.

Les personnes tant mineures que majeures peuvent toucher une allocation pour impotent. Une distinction est faite ici entre l’AI et l’AVS pour les personnes ayant l’âge ordinaire de la retraite.

Demandez l’allocation pour impotent auprès de l’office AI de votre canton de domicile au moyen du formulaire de demande.

Vous trouverez les barèmes de l’allocation mensuelle pour impotent ainsi que d’autres informations dans les mémentos Allocations pour impotent de l’AI et Rentes de vieillesse et allocations pour impotents de l’AVS (point 26).

Moyens auxiliaires

Les personnes assurées auprès de l’AI ont droit aux moyens auxiliaires qui leur sont nécessaires pour continuer d’exercer une activité lucrative ou d’accomplir leurs tâches habituelles (par ex. en tant que femme ou homme au foyer), pour fréquenter une école, apprendre un métier ou à des fins d’accoutumance fonctionnelle.

Elles ont aussi droit aux moyens auxiliaires nécessaires au quotidien pour être aussi indépendantes et autonomes que possible dans leur vie privée, que ce soit pour se déplacer, établir des contacts avec l’entourage ou développer leur autonomie personnelle.

Déposez votre première demande de moyens auxiliaires auprès de l’office AI de votre canton de domicile.